FAYA CHIDEKH

Depuis des années, je continue d'écrire malgré le fait que je n'ai pas de lecteurs.
 
Très tôt dans ma jeunesse, l'écriture a été une passion, au même titre que la musique. J'adorai errer dans les bibliiothèques, à la recherche du bouquin rare mais aussi en quête de silence.
J'ai écrit mon premier roman à 13 ans. Certes, pas une grande oeuvre, mais une belle histoire. Encouragée et soutenue par ma professeure de français, je décidais de travailler et d'apprendre.  Encore aujourd'hui !
 
Même si j'ai choisi des études de musicologie et me suis spécialisée dans la composition, mes cahiers Moleskine se confondaient avec mes partitions. Mon imagination créatrice n'a pas de frontières.
 
En 1998, j'ai réécrit mon premier roman, La Louve. S'en suivront deux autres romans ainsi que deux recueils de poèmes. Aucun succès, aucun retour du monde de l'édition à part des compliments sur mon talent certain d'écrivain.
 
Pourquoi je continue d'écrire?  Parce que je suis une artiste avant tout et qu'une artiste crée, envers et contre tout.